Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 07:06

Adila Benedjaï-Zou, Joseph Confavreux, Passés à l'ennemi. Des rangs de l'armée française aux maquis Viet-Minh, Taillandier, 2014.

De l'armée française au Viet-Minh

Adila Bennedjaï-Zou et Joseph Confavreux s'attaquent dans leur livre à un sujet encore très sensible et mal connu en raison des raccourcis et des polémiques politiques qui lui sont liés. D'abord le terme rallié qu'ils utilisent dans le titre de l'ouvrage ne pourra que faire bondir les adeptes d'une vision en noir et blanc de l'histoire. Les soldats dont ils retracent les destins ne sont en effet pas de simples déserteurs même si leurs parcours les amènent à déserter. La guerre d'Indochine, comme de nombreuses guerres, a ses déserteurs, des hommes qui quittent leur camp par lassitude ou par peur de se faire tuer. Les ralliés vont au-delà de ce simple geste de refus de combattre puisqu'ils se rangent délibérément du coté de leurs adversaire et servent dans son armée au nom d'un idéal politique.

 

Les auteurs ne se livrent pas ici à une étude exhaustive de ce phénomène mais présentent différents parcours qui en illustrent les multiples facettes. Chaque chapitre est consacré à une figure du rallié : l'ancien FTP qui part en Indochine pour combattre le Japon, le nord-africain qui veut échapper à la misère, l'antifasciste allemand réfugié dans la Légion, le jeune intellectuel idéaliste. Tous se retrouvent face à une guerre qui est à la fois une guerre révolutionnaire et une guerre coloniale. Ils rejoignent le Viet-Minh par conviction idéologique au nom de l'internationalisme prolétarien et de l'anticolonialisme.

 

Les auteurs montrent la solitude de ces ralliés, leur déracinement culturel, leurs conditions de vie précaires. Peu combattent les armes à la main les troupes françaises surtout après 1950. Ils sont en effet essentiellement utilisés pour des taches de propagande ou pour l'endoctrinement des prisonniers dans le cas de Georges Boudarel. L'impact de leurs actions sur le déroulement de la guerre est donc minime. Pour le Viet-Minh ils représentent surtout un puissant instrument de propagande en direction de l'opinion publique en France et en Indochine. Ils sont néanmoins rapidement marginalisés, à la fois en butte à l'hostilité d'une partie de la population vietnamienne et victimes des inflexions de la ligne politique du PC vietnamien. Le PCF est quant à lui mal à l'aise face à ces ralliés puisque s'il combat le guerre en Indochine, il ne prône pas le ralliement. Les auteurs montrent ainsi que de nombreux militants communistes en Indochine suivent la ligne officielle et continuent à servir loyalement dans l'armée.

 

Une fois la guerre d'Indochine terminée les ralliés se trouvent dans une situation de plus en plus marginalisée. Les Allemands réussissent à rejoindre la RDA mais ils restent sous la surveillance de la Stasi. Les Nord-africains se retrouvent abandonnés par leurs gouvernements et ne rentrent chez eux qu'au début des années 1970. Les Français, sous le coup de condamnations par contumace, doivent attendre les lois d'amnistie des années 1960 pour retrouver leur pays. Ce retour est le plus souvent difficile entre une réinsertion professionnelle dans la France des Trente Glorieuses et la vindicte d'une partie de l'opinion comme le montre l'affaire Boudarel dans les années 1990.

 

Voici un livre qui prolonge l'ouvrage, de 1973, de Jacques Doyon Les soldats blancs d'Ho-Chi-Minh et s'appuie sur les témoignages des derniers ralliés survivants. Il ne peut laisser indifférent et fait resurgir un pan méconnu d'un passé qui ne passe toujours pas.

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")