Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 06:41

Anne Applebaum, Rideau de Fer. L'Europe de l'Est écrasée, 1944-1956, Grasset, 2014.

La naissance des démocraties populaires

Voici un livre publié en anglais en 2012. Il vient d'être traduit en français et publié chez Grasset en octobre. Nous reproduisons ici la recension que nous en avions donné en 2013 après la lecture de l'édition originale. Si, après la lecture de la traduction française, nous n'avons rien à modifier sur le fond de notre critique précédente, nous souhaitons ajouter néanmoins une note positive en soulignant que le livre d'Anne Applebaum balaye de nombreux aspects de la vie quotidienne dans les jeunes démocraties populaires. Il fourmille donc d'informations sur des sujets peu ou mal connu et à ce titre là fait œuvre utile et mérite d’être lu. Ajoutons que l'éditeur français n'a pas sacrifié la riche bibliographie déjà présente dans l'édition anglaise.

                                                                  

 

Anne Applebaum est une spécialiste de l'histoire de l'URSS dont le positionnement est bien connu. Elle s'inscrit en effet dans un courant conservateur pour qui Staline n'était qu'un sanguinaire dictateur qui ne désirait qu'asservir l'Europe. Dans ses travaux il n'y a donc aucune place pour les arguments du courant révisionniste qui avance que les États-Unis pourraient être responsables de la division de l'Europe. 

L'histoire racontée dans ce livre est donc pour elle celle d'une tragédie. A partir de 1945 les aspirations à la liberté et à l'indépendance de nombreux peuples sont foulés aux pieds par un État soviétique sans pitié qui s'appuie sur la servilité de sbires locaux. L'histoire commence en mars 1945 avec l'entrée de l'armée rouge en Allemagne par le nettoyage ethnique de millions d'Allemands et se termine par l'intégration de l'Europe orientale dans la sphère soviétique durant les années 1950. 

Pour l'auteur les Occidentaux n'ont rien pu faire pour empêcher ce phénomène et changer le statu-quo ainsi établi en Europe. Comme nous l'avons dit le portrait est à charge et s'inscrit dans une tradition qui prend ses racines en pleine Guerre froide. Le lecteur peut ainsi regretter l'absence d'analyses sur les raisons qui ont permis à l'URSS de maintenir son hégémonie pendant plus de 40 ans sur l'Europe orientale. En effet le contrôle totalitaire a finalement échoué et cela sans intervention extérieure. 

Au final, voici un livre solide quand aux informations données et aux faits décrits et qui se lit assez facilement. Mais l'ensemble est très daté, sans grande originalité et surtout sans nuances, ni recul.

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")