Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 07:08

Julien Papp, De l’Autriche-Hongrie en guerre à la République hongroise des Conseils (1914-1920), Les Bons Caractères, 2015.

La Hongrie, de l’effondrement de l’Empire à la République des Conseils

Si le livre de Julien Papp s’inscrit dans la longue liste des publications engendrées par le centenaire de la Première Guerre mondiale, il s’en distingue néanmoins par deux points. Le premier est l’aire géographique étudiée, l’Autriche-Hongrie. Le second concerne la période chronologique prise en compte puisque l’auteur prolonge son étude au-delà de la fin du conflit en octobre 1918. Il intègre ainsi la vague révolutionnaire de 1918-1919 dans une histoire plus large, démontrant la pertinence à étudier la guerre et l’immédiat après-guerre comme un tout.

 

Après avoir présenté les différentes caractéristiques, ethniques, sociales, économiques et politiques de l’Empire multinational des Habsbourg à la veille de la Grande Guerre, l’auteur expose l’évolution des fronts où combattent les troupes de l’Autriche-Hongrie, en Russie, dans les Balkans, en Italie et pour certaines unités en France. Malgré un certain enthousiasme au début de la guerre, qui s’exprime en particulier par des manifestations populaires antiserbes, les armées de la Double-Monarchie connaissent des difficultés dès les premiers mois du conflit face aux Russes et aux Serbes. Seul le renfort de troupes allemandes permet de venir à bout de la Serbie, de contenir les Russes ou d’infliger aux Italiens la défaite de Caporetto. La poursuite de la guerre entraîne donc une dépendance de plus en plus grande vis-à-vis de l’Allemagne qui s’exprime notamment au moment où le jeune empereur Charles 1er sonde les pays de l’Entente pour ouvrir des négociations de paix.

 

La guerre est également un moment d’épreuves à l’intérieur du pays. Le blocus allié fait rapidement sentir ses effets, provoquant pénuries, rationnements et réquisitions. À travers la correspondance entre les prisonniers austro-hongrois en France et leurs familles, l’auteur montre l’aggravation de la situation intérieure dans la Double-Monarchie qui provoque tout à la fois un désir de paix et une agitation sociale avec le réveil du mouvement gréviste. Les revendications nationalistes se font également de plus en plus pressantes, notamment avec la reconnaissance par les Alliés du Conseil national tchécoslovaque puis avec les 14 points du président Wilson.

 

La décomposition de l’Empire s’accélère au moment où la défaite semble inéluctable. Julien Papp s’attache alors à décrire ce processus pour la seule Hongrie qui aboutit à l’instauration de la République des Conseils en mars 1919. La République est proclamée à Budapest le 16 novembre avec à sa tête le comte Karolyi mais la situation reste toujours révolutionnaire. Le nouveau pouvoir ne parvient pas à faire face aux revendications populaires alors que les Alliés exigent l’application des conditions d’armistice qui amputent la Hongrie des 2/3 de son territoire. Finalement, Karolyi abandonne le pouvoir à un Conseil révolutionnaire de gouvernement réunissant des sociaux-démocrates et des communistes. La République des Conseils dure moins de cinq mois avant l’entrée des troupes roumaines dans Budapest.

 

L’auteur montre bien que les conditions fixées par Lénine pour une prise de pouvoir par les communistes étaient mûres : l’effondrement du pouvoir en place, une situation sociale et économique catastrophique et un mouvement populaire dynamique. Mais il ajoute qu’une quatrième condition a été négligé aussi bien par Lénine que par Bela Kun : l’environnement international. Ce dernier est violemment hostile au bolchevisme et parvient à écraser les mouvements révolutionnaires en Europe. La Russie soviétique n’échappe à ce sort que grâce à son immense territoire et au répit qui lui fut accordé par la paix de Brest-Litovsk.

 

Quelques photographies, une bibliographie sérieuse et des cartes complètent un ouvrage indispensable pour appréhender le bouleversement que représente la Première Guerre mondiale en Europe centrale et replacer dans leur contexte les événements révolutionnaires hongrois de 1918-1919.

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")