Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 07:49

Rémi Kauffer, Le siècle des quatre empereurs, Perrin, 2014.

Les batisseurs de la Chine moderne

Pour raconter l'histoire de la Chine au 20e siècle, le journaliste Rémi Kauffer a choisi le biais de la biographie ou plutôt de quatre biographies, celles de Sun Yat-Sen de Chiang Kaï-Shek, de Mao Zedong et de Deng Xiaoping. En suivant le destin des 4 grands hommes qui ont marqué le 20e siècle chinois, il retrace la formidable ascension d'un pays millénaire qui d'une semi-colonie en 1900 est devenu cent ans plus tard une puissance mondiale tant politique, militaire qu'économique.

 

Chacun de ces 4 empereurs joua un rôle central dans le redressement chinois. Sun Yat-Sen fut le père de la Révolution chinoise. Chiang Kaï-Shek unifia et modernisa le pays avant que ses efforts ne soient ruinés par l'invasion japonaise. Mao Zedong imposa au pays un modèle communiste désastreux économiquement et effroyable en coût humain mais consolida l'indépendance du pays. Deng Xiaoping sut imposer les réformes économiques nécessaires pour faire de la Chine une grande puissance économique.

 

L'approche de l'auteur permet d'apprécier l'apport de chacun à la construction de la Chine moderne mais aussi leur limite. Les ruptures et les continuités apparaissant entre chaque période, chaque pas en avant se faisant le plus souvent dans les convulsions et les souffrances. Mais au-delà des différences idéologiques et politiques entre les 4 empereurs, ce qui anime leurs actions c'est la volonté de rendre à la Chine sa grandeur et son indépendance.

 

Le livre, clair et bien construit, fourmille d'informations et permet aux lecteurs de suivre, sans se perdre, les multiples péripéties des luttes militaires, politiques et diplomatiques chinoises, l'auteur sachant aller à l'essentiel sans se perdre dans les détails. Surtout il n'affiche pas de préférence pour l'un de ces 4 protagonistes, mettant à nu les qualités et les faiblesses de chacun sans parti pris. Un seul bémol toutefois, l'absence d'une carte de la Chine pour permettre aux lecteurs de se repérer.

 

Voici donc le récit, mené avec talent et un certain souffle, d'une épopée qui a façonné l'histoire mondiale et qu'il est indispensable de connaître pour comprendre et appréhender la Chine contemporaine.

Repost 0
communismeetconflits - dans Chine populaire Communisme chinois Biographie
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:00

Georges Vidal, Histoire des communismes au 20e siècle, Ellipses, 2013.

L'odyssée communiste au 20e siècle.

Si de rares historiens anglo-saxons ont publié ces dernières années de grandes synthèses sur l'histoire du communisme, aucun historien français ne s'était aventuré jusqu'alors sur ce terrain périlleux. Georges Vidal a pris ce risque et relève avec brio ce pari audacieux en livrant une synthèse claire et accessible qui donne une vue globale de l'histoire du phénomène communiste depuis la Révolution russe jusqu'au début des années 2000 sur l'ensemble des continents de la planète.

 

Surtout, Georges Vidal ne livre pas un simple récit linéaire de l'aventure communiste mais réussit à lui donner une cohérence en analysant la tension qui existe tout au long de son histoire entre sa volonté d'intégration internationale et la force d'un polycentrisme qui puise sa source dans les cultures nationales où cherche à s'implanter le mouvement communiste. Pour l'auteur il n'existe donc pas un communisme intemporel mais plutôt, comme l'indique d'ailleurs le titre de l'ouvrage, des communismes. Jusqu'à la mort de Staline, en 1953, la force centripète l'emporte même s'il existe déjà certaines différenciations, notamment en Chine ou en Indochine mais également en France à l'époque du Front populaire. L'Internationale communiste est d'ailleurs le symbole de cette volonté unitaire qui s'exprime avant tout dans l'attachement de l’ensemble des PC envers une URSS isolée sur le plan international et qui craint une éventuelle agression capitaliste.

 

Avec la mort de Staline, les forces centrifuges prennent le dessus. La Yougoslavie de Tito a, dès 1948, rompu avec le grand frère soviétique, mais c'est surtout le schisme sino-soviétique qui marque la division croissante au sein du monde communiste. Au sein du communisme européen, le PC italien prend ses distances avec le PC soviétique pour prendre dans les années 1970 la tête de l’éphémère mouvement de l'eurocommunisme. L'auteur souligne également qu'au sein du bloc de l'Est, l'intégration politique et économique est imparfaite. Ce polycentrisme mine peu à peu le mouvement communiste dont le modèle politique et économique s'épuise rapidement. Pour faire face à ce déclin, les Chinois se tournent vers l'économie de marché mais sans rien céder dans le domaine politique. En URSS, Khrouchtchev n'arrive pas à bousculer le système bureaucratique tandis que les réformes économiques que lui et ses successeurs entreprennent sont des échecs. En Europe occidentale, les transformations structurelles du monde ouvrier entraînent un déclin de l'influence des PC locaux. Ces évolutions profondes conduisent à l'éclatement du bloc soviétique et à la marginalisation des PC européens. De ce naufrage ne subsistent que Cuba et les États communistes asiatiques.

 

Le livre de Georges Vidal est à la fois riche, foisonnant et stimulant. Privilégiant le politique et l'économique, l'auteur accorde une place particulière à la dimension militaire du communisme. Il montre ainsi la place centrale de la guerre civile dans la construction de l’État soviétique, puis celle de la Seconde Guerre mondiale dans l'expansion du communisme. Guerre et communisme apparaissent indissociablement liées à l'issue de ce parcours presque centenaire qui mérite amplement le détour.

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")