Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:00

Rodric Braithwaite, Moscow 1941: A City ans it's People at War, Vintage Books, 2007.

Moscou une ville en guerre

Disons le d'emblée, voici un des meilleurs livres sur Moscou en 1941 que nous ayons lu. Rodric Braithwaite, ancien ambassadeur britannique à Moscou raconte ici ce qu'il considère comme la première défaite de la Wehrmacht. Il retrace d'abord de manière succincte l'histoire de Moscou et la situation de la ville avant l'invasion allemande. L'auteur ne manque pas ensuite de raconter de façon claire et documentée les principales phases du plan Barbarossa dont l'un des objectifs stratégique est la prise de la capitale soviétique.

 

Dès le début du conflit les habitants de Moscou se mobilisent. De nombreux volontaires s'enrôlent, dont de nombreuses femmes qui servent comme pilotes, infirmières ou tireuses d'élite. Douze divisions de volontaires sont ainsi formés qui subiront de lourdes pertes lors des combats. Mais contrairement à la vulgate admise ces milices reçoivent des uniformes, des armes et une instruction sommaire au combat.

 

L'angoisse s'empare rapidement de la capitale de l'URSS. La population civile, déconcertée, connaît alors la pénurie, la faim mais aussi les arrestations et l'effondrement du moral. Le 15 octobre Staline ordonne l'évacuation du gouvernement ce qui provoque la panique dans la ville. Des émeutes et des pillages éclatent. La décision de Staline de rester à Moscou mais aussi d'ordonner la fin des évacuations et d'améliorer le ravitaillement entraîne le retour à l'ordre. C'est contre l'avis des militaires que Staline fait également défiler les troupes sur le Place rouge le 7 novembre pour le traditionnel anniversaire de la Révolution d'Octobre. Ce défilé à un formidable impact sur le moral de la population et montre la force de Staline comme chef d'une nation en guerre.

 

L'auteur se pique aussi, et c'est ce qui fait l'attrait du livre, de démolir dans quelques mythes liés à la défense de Moscou à la fin de 1941. C'est également là une incursion dans des opérations militaires qui tiennent globalement un rôle secondaire dans l'ouvrage. Le premier mythe égratigné concerne les 28 hommes de la 316e divisions d'infanterie sous les ordres de Panfilov qui sont célébrés pour être tous morts en défendant la route de Moscou. Braithwaite note que certains ont été faits prisonniers et d'autres ont réussi à décrocher. L'un de ses hommes est même retourné dans sa ville d'Ukraine où il a collaboré avec les Allemands. Il interroge aussi avec pertinence le mythe de Zoya Kosmodemyanskaya mais également la légende qui veut que tous les soldats soviétiques échappés des camps de prisonniers allemands soient destiné au Goulag.

 

Un livre indispensable pour comprendre la bataille de Moscou même si, répétons-le, l'aspect militaire est largement négligé au profit d'une plongée fascinante dans la ville en guerre.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")