Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 07:46

Dominique Durand, Marie-Claude Vaillant-Couturier. Une femme engagée, du PCF au procès de Nuremberg, Balland, 2012.

Marie-Claude Vaillant-Couturier, un destin communiste

Marie-Claude Vaillant-Couturier est une personnalité communiste largement oubliée de nos jours. C'est tout le mérite du journaliste Dominique Durand de retracer le parcours de cette militante dont la vie est intimement liée aux 50 années où le PCF fut l'un des plus grands partis de la vie politique française.

 

Marie-Claude Vogel est issue de la grande bourgeoisie. Son père, un homme de gauche, est le fondateur des magazines Vu et Vogue. La jeune Marie-Claude devient reporter-photographe et en 1933 elle est l'une des premières à photographier les premiers camps de concentration nazis. En 1934 elle adhère aux Jeunesses communistes et c'est à vingt ans qu'elle rencontre Paul Vaillant-Couturier, grande figure du communisme français et international, alors directeur de l'Humanité. Il a 25 ans de plus qu'elle mais elle l'épouse. Cinq ans plus tard il décède et Marie-Claude devient veuve.

 

Elle reste néanmoins fidèle à ses engagements. Elle part ainsi soutenir les Républicains durant la guerre civile espagnole. Durant l'Occupation elle est déportée à Auschwitz et à Ravensbrück où elle se conduit de manière admirable. Cela l'amène en 1945 à témoigner devant le tribunal international de Nuremberg qui juge les criminels nazis.

 

En France Marie-Claude Vaillant-Couturier est élue à plusieurs reprises député communiste. Elle devient une grande figure morale du communisme, le symbole vivant des militantes déportées, une figure intouchable et incontestée. C'est aussi une militante disciplinée qui accepte et justifie tous les tournants et erreurs du camp socialiste comme l'on disait à l'époque. Elle témoigne contre Kravchenko en 1949 et approuve l'existence du goulag. Stalinienne fidèle elle justifie toujours l'existence de l'archipel concentrationnaire en URSS en 1979.

 

Marie-Claude Vaillant-Couturier reste donc fidèle à ses idées, à son engagement et à ses amitiés jusqu'à sa mort en 1996. Voici une biographie bien écrite et claire. Les analyses concernant les contextes dans lesquelles se déroule la vie de Marie-Claude Vaillant-Couturier sont classiques et peu fouillés mais là n'est pas l’intérêt de ce livre qui remet en pleine lumière une figure majeure pour comprendre ce que furent le communisme français et son magistère au temps de sa splendeur. 

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")