Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 07:39

Clair Wills, Dublin 1916, The Siege of the GPO, Profile Books, 2009.

Les Pâques sanglantes de 1916

Le soulèvement de Pâques 1916 est l'un des épisodes marquants de la naissance de l'État indépendant irlandais. Il nourrit aussi bien l'imaginaire nationaliste irlandais dans les années 1920 que plus tard dans le nord de l’île dans les années 1970. Sa puissance d'évocation ne vient pas de son poids militaire, insignifiant en pleine guerre mondiale, mais d'un curieux mélange où se mêlent romantisme révolutionnaire nationaliste et la fascination catholique pour le sacrifice.

Au cœur du livre et de l'insurrection se trouve l'imposante Poste centrale de Dublin, un vaste bâtiment où le lundi de Pâques 1916 des centaines de volontaires armés proclament la République d'Irlande et qui devient le quartier général ds insurgés. Pendant six jours ces hommes vont faire face à la puissance de l'Empire britannique. L'auteur Clair Wills fait vivre cet épisode du point de vue de cette Poste centrale qui soudain semble prendre vie. Le lecteur est alors plongée au milieu des combattants irlandais qui se retrouvent vite abandonnés. Souffrant de la faim, épuisés, ils sont assiégés par les Britanniques qui incendient le bâtiment. Pour échapper au feu et éviter la mort de civils innocents les insurgés sont finalement contraint de se rendre.

Mais pour l'auteur le récit des événements qui se déroulent en 1916, dans et autours de la Poste centrale, introduit également une histoire de la mémoire de l'insurrection et de sa signification dans l'Irlande contemporaine. L'auteur montre ainsi que dès la fin des combats la conscience nationale opère un tri parmi les victimes pour mettre en exergue le martyr des 15 dirigeants de l'insurrection exécutés par les Britanniques. Dans cette construction mémorielle la Poste centrale en flamme devient vite le symbole de cette Pâques sanglante et une figure obligée de tout discours célébrant cet événement. Incarnation physique de l''insurrection elle est surtout le lieu central où se déroule les commémorations.

Et l'auteur analyse très finement les inflexions dans les discours lors de ces cérémonies où la signification de l'insurrection de 1916 se doit de répondre aux exigences du présent. Ainsi en 1936, pour le 20e anniversaire, les discours insistent en priorité sur le sacrifice en faveur de la souveraineté nationale alors que le Parlement rédige une constitution qui permet en 1938 à l’État libre d'Irlande de devenir l'Eire après avoir rompu les derniers liens institutionnels avec la Grande-Bretagne. Dans les années 1960 les commémorations prennent une dimension économique appuyant sur l'idée de consolider l'économie du pays afin de garantir son indépendance. Dans les années 1970 les troubles qui ensanglantent l'Ulster entraînent l'abandon des commémorations à la Poste centrale de Dublin. Elles ne reprennent que dans les années 1990 quand s'engage le processus de paix dans le nord.

Voici un livre riche et facile à lire qui permet de connaître et de comprendre la mémoire et l'histoire de l'Irlande contemporaine. Mais plus largement, ce livre est également une réflexion sur les rapports qu'entretiennent mémoire et histoire et sur le bien fondé de faire de la première la chose des historiens.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")