Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 10:06

David Priestland, The Red Flag, A History of Communism, Grove Press, 2009.

 

La traversée du siècle du communisme

1989 tout comme 1919 ou 1939 est une de ces années charnières où les équilibres mondiaux basculent. Le déroulement de ce moment historique qui marque la chute des régimes communistes en Europe est bien connu depuis l'ouverture de la frontière entre la Hongrie et l'Autriche, au renversement du régime de Ceausescu en Roumanie en passant par la chute du Mur de Berlin. Mais généralement cette histoire est écrite de manière déterministe et les seuls débats consistent à savoir qui a le plus contribué à la chute du communisme: Reagan, Thatcher, Gorbatchev ou Jean-Paul II. Comme si la fin du communisme était inévitable son histoire n'est le plus généralement étudiée que pour expliquer cet effondrement. De ce point de vue il faut saluer le travail de David Priestland qui évite cette tarte à la crème éditoriale

Plus prosaïquement la question centrale qui se trouve au cœur du livre de Priestland est celle de savoir qu'elle fut l'impact du communisme sur la vie de millions de personnes. L'auteur ne fait pas l'impasse sur la part sombre du système communiste même s'il montre que ceux qui posèrent les bases de cette idéologie au 19e siècle furent plutôt des idéalistes qui auraient été horrifié par le spectacle du « socialisme réel ». Mais il ne réduit pas l'expérience communiste à la seule répression d’État, au conformisme culturel ou à l'irrationalité économique. Il met ainsi en lumière l'indéniable héroïsme et le sens du sacrifice des millions de personnes qui se sont mobilisés pour ce qu'ils pensaient être un monde meilleur. L'auteur montre aussi que l'expérience communiste est plurielle et varie selon les continents et les pays. L'histoire de la Chine communiste n'est pas celle de l'URSS et le communisme cubain est très différents du régime est-allemand.

Le livre de Priestland est bien écrit et s'appuie sur un impressionnant ensemble de sources. Le lecteur pourra regretter l'absence d'analyses sur les conséquences internationales de l'existence de régimes communistes notamment pour les populations des pays capitalistes. Le poids que représente l'alternative communiste après 1945 n'est-t-elle pas ainsi, en partie, à l'origine de la mise en place de l'Etat-Providence dans le but de détourner l'opinion de ce modèle ?

The Red Flag est à lire, car il offre une vision impartiale de cette idéologie désormais inséparable de l'histoire du 20e siècle que fut le communisme et qui s'effondra sans gloire il y a plus de vingt ans déjà.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")