Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 08:10

"L'assassinat de Trotsky", film britannique, italien et français de Joseph Losey, 1972.

La mort du fondateur de l'Armée rouge

Le film de Joseph Losey se penche sur les derniers mois de la vie de Léon Trotsky et sur les circonstances de son assassinat par Ramon Mercader en 1940. A l'époque de sa sortie Losey est connu comme membre du Parti communiste américain et n'hésite pas à utiliser ses films pour faire passer ses idées, ce qui lui vaut un exil en Grande-Bretagne à l'époque du maccarthysme. Malgré ces convictions le réalisateur ne fait pas là un film politique mais plutot une œuvre impartiale qui cherche à présenter le plus fidèlement possible les faits qui conduisent à la mort de Trotsky.

 

La force du film réside d'abord dans son casting réunissant quelques-unes des grandes stars internationales du début des années 1970. Richard Burton est particulièrement convaincant dans le rôle de Trotsky présenté comme un être brillant, intelligent et cultivé. Alain Delon joue un Ramon Mercader moins convaincant tandis que Romy Schneider campe celle qui a permis à l'assassin de s'approcher du fondateur de l'Armée rouge.

 

Le film retrace les derniers mois de Trotsky, un homme qui réfléchit sur le monde et son évolution, qui affine sa pensée et son œuvre. Mais ce travail intellectuel se déroule dans un climat paranoïaque. Trotsky est en effet reclus, enfermé. Il vit dans le dénuement entouré par de nombreux gardes du corps. Derrière le brillant intellectuel, Losey montre ainsi l'homme traqué attendant la mort. Il faut toute l'habileté et l'art de la dissimulation pour que Mercader réussissent là où une attaque en force à échouer.

 

A l'époque l'image d'un Trotsky résigné au sort qui l'attend déplu aux trotskystes tandis que les communistes orthodoxes dénoncèrent un film qui met en évidence la responsabilité soviétique dans le meurtre.

 

Voici donc un film sans fioritures qui ne peut que déconcerter par son rythme assez lent le spectateur moderne. Mais les amateurs apprécieront certainement cette reconstitution particulièrement réussie notamment grace àla formidable prestation de Richard Burton qui campe un Trotsky tragique et lucide à la fois.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")