Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 07:26

Stéphane Mantoux L'offensive du Têt, 30 janvier-mai 1968, Taillandier, 2013.

L'offensive du Têt, tournant de la guerre du Vietnam

A l'heure où disparait le général Giap, l'un des plus grands théoriciens militaires du siècle dernier, le moment est venu de porter un nouveau regard sur les conflits qui ont ensanglanté la péninsule indochinoise. Si la guerre d'Indochine est l'objet d'une bibliographie francophone conséquente, il n'en est pas de même de la guerre du Vietnam. Les rares ouvrages sur la question datent ou sont des traductions de livres parus en anglais. Il faut donc saluer l'initiative des éditions Tallandier de publier un ouvrage sur l'offensive du Têt sous la plume de notre camarade du blog L'autre coté de la colline, Stéphane Mantoux.

L'auteur nous livre une utile synthèse de ce moment clef, véritable tournant dans le déroulement du conflit, mais qu'il insère dans le temps plus long de l'intervention américaine dans la guerre. Par son envergure, sa surprise et sa puissance, l'offensive du Têt au printemps 1968 déstabilise profondément les Américains et les Sud-Vietnamiens. Elle met en lumière à la fois la capacité opérationnelle des forces communistes, l'échec de l'intervention américaine dans le conflit et annonce le chute du Sud-Vietnam.

Stéphane Mantoux commence par exposer les modalités de l'engagement américain, puis les débats qui entourent la décision nord-vietnamienne de lancer une offensive d'envergure. Il passe ensuite à la bataille proprement dite, n’omettant aucune opération de diversion, ni les combats dans Saïgon et dans l'ensemble du Sud-Vietnam même s'il donne une place privilégiée au récit et à l’analyse des batailles majeures de Hué et de Khe Sanh. Les effets de l'offensive sur chacun des camps font l'objets d'un chapitre particulier plus analytique.

Le lecteur peut regretter parfois que certains points ne soient pas plus développés, que certains aspects du conflit soient juste évoqués. Mais il faut souligner que l'auteur, malgré le manque de place pour traiter l'ensemble des données qui participent à la bataille, sait tenir la balance égale entre chacun des belligérants. Les Nord-Vietnamiens et Vietcongs ne sont pas, loin de là, les absents ou les fantômes de cette étude et Stéphane Mantoux sait leur donner toute leur place.

Voici un livre qui est une synthèse de qualité, servie par un réel sens du récit. C'est donc un excellent point de départ pour acquérir de solides connaissances sur la guerre du Vietnam dans son ensemble. Et l'auteur fournit une très intéressante mise au point historiographique, fort utile pour ceux qui voudraient approfondir le sujet. Au final, un livre indispensable pour connaître une des grandes batailles du siècle dernier, largement méconnues en France et bien loin des clichés du cinéma ou de la télévision américaine.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Guerre du Vietnam

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")