Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 07:58

Timothy Snyder, Terres de sang : L'Europe entre Hitler et Staline, Gallimard, Paris, 2012 (2010 pour l'édition originale).  

Bloodlands

 Le livre de Timothy Snyder se veut une synthèse des recherches déjà effectuées par d'autres historiens depuis l'effondrement du système soviétique sur l'histoire de l'Europe orientale, des pays baltes à l'Ukraine en passant par la Pologne, durant la Seconde Guerre mondiale. A ce titre, le lecteur averti et le spécialiste n'apprendront rien de nouveau à la lecture de ce livre. Il n'en est pas de même pour celui qui est peu au fait de l'histoire de cette partie du continent. Signalons au passage que la volonté de l'auteur de dépasser le cadre des formations étatiques de l'époque pour livrer une étude globale de cet espace régional est la bienvenue et mériterait son pendant pour l'Europe occidentale durant la même période.

 

Le livre de Snyder est donc un ouvrage de vulgarisation assez bien fait et agréable à lire. Mais ces qualités s'accompagnent en contrepartie d'une tendance à la simplification. Si l'auteur affirme, avec raison, que l'Allemagne et l'URSS construisirent un véritable partenariat, il ne mentionne jamais qu'avant 1939 ce sont les Soviétiques qui se font les plus fermes partisans d'un système d'alliance hostile à l'Allemagne nazie. Il oublie également d'indiquer que l'annexion des pays baltes est avant tout une réponse à la défaite de la France en juin 1940.

 

Le chapitre sur la famine en Ukraine en 1932-1933 fournit une description solide de cette tragédie. Mais là aussi l'auteur ne se montre pas convaincant dans la recherche des causes de ce drame. S'il fait retomber la responsabilité sur Staline il ne mentionne pas l’âpre controverse qui entoure cette question entre chercheurs.

 

Snyder est peu au fait des questions militaires. Il présente ainsi Khalkhin-Gol comme une attaque soviétique contre les Japonais. Il reprend également la version canonique mais largement remise en cause que c'est l'arrivée de troupes venues de Sibérie qui sauve Moscou fin novembre-début décembre 1941. Sur l'action de l'armée rouge devant Varsovie l'auteur reprend l'idée que le Soviétiques ont assisté en spectateurs à la défaite de la Résistance polonaise sans mentionner les tentatives soviétiques et polonaises pour venir au secours de Varsovie. Concernant l'attitude des soldats soviétiques en Allemagne Snyder ne fait encore que répéter des récits et témoignages à fort contenu émotionnel mais dont la recherche récente a largement mis en cause le caractère systématique.

 

Certaines comparaisons semblent hardies comme celle que fait l'auteur entre celle que connaît l'Ukraine en 1933 et celle dont sont délibérément victimes les prisonniers de guerre soviétiques à partir de 1941. Bâtir des extrapolations à partir de données on ne peut plus mince ne répond à aucun besoin et surtout ne représente en rien une avancée historique. Néanmoins certains chapitres sont de qualités comme ceux traitant de la terreur stalinienne en 1937-1938 ou de l'insurrection du ghetto de Varsovie.

 

Le livre de Snyder apparaît comme une bonne introduction pour ceux qui s’intéressent à la tragédie que fut pour l'Europe orientale la Seconde Guerre mondiale. Mais nous ne pouvons que leur recommander de le compléter par d'autres lectures, certes plus dispersées mais qui donnent une part plus grande au contexte et à l'analyse que le livre de Snyder.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")