Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 07:49

Rory Carroll, Comandante: Inside Hugo Chávez's Venezuela, The Penguin Press, 2013

Au pays du commandant-président Chavez

La personnalité du défunt président vénézuélien Hugo Chavez a marquée la première décennie du 21e siècle. Et puis avouons que l'apparition d'un charismatique leader prônant la révolution socialiste dans un pays d'Amérique latine suscite toujours un grand intérêt en Europe de l'ouest. Chavez apparaît comme un nouveau Fidel Castro et comme ce dernier son image est extrêmement brouillée et confuse, à la fois l'ami des pauvres et le despote tropical. Sa vie, sa mort aussi, ont ainsi provoqués des réactions passionnées et extrêmes.

 

Rory Caroll, correspondant d'un grand journal britannique à Caracas, essaye dans son livre de donner un portrait de Chavez plus proche de la réalité, loin des louanges et des anathèmes. Pour cela il décrit de manière nuancée ce qu'est la révolution bolivarienne mise en avant pour Chavez. Mais le plus intéressant est la manière de gouverner de Chavez. Ce dernier agissait comme un tyran classique avec un entourage qui le flattait mais il utilisait également avec maestria les médias modernes et en premier lieu la télévision. Chavez avait sa propre émission télévisée hebdomadaire, Allo Presidente, une émission qui pouvait durer des heures. C'est dans cette émission qu'il annonçait les promotions et les renvois dans l'administration et le gouvernement, mais aussi la suppression de ministères, la confiscation d'entreprises et même la mobilisation de l'armée contre la Colombie.

 

Dans ce système les responsables politiques étaient à la merci d'un coup de tête du presidente qui pouvait les renvoyer par un simple coup de téléphone. Certains compensaient cette précarité de situation en captant une partie de la rente pétrolière du pays ou en se livrant à la corruption un mal endémique au Venezuela.

 

L'auteur insiste aussi sur le fait que Chavez ne peut être considéré comme un dictateur. Il a en effet été élu à quatre reprises et le Venezuela n'a jamais été soumis à un régime policier avec des camps et l'emploi de la torture contre les opposants. Pourtant Chavez poursuivait de sa vindicte les critiques. Il a purgé la magistrature, fait licencier tous les fonctionnaires qui en 2003 avaient signé une pétition demandant sa destitution. Caroll expose également les moments forts de la carrière politique de Chavez. Ainsi quand il est brièvement chassé du pouvoir en avril 2002 par un soulèvement populaire et qu'il se retrouve seul au palais présidentiel songeant à mettre fin à ses jours. Il faut un appel énergique de Castro pour qu'il se reprenne. Pourtant le général Baduel qui rallie l'armée à Chavez et lui permet alors de conserver le pouvoir sera ensuite mis en prison sous l'accusation de vol.

 

Autocrate élu selon les mots de l'auteur, le personnage de Chavez était complexe. Il a construit des hôpitaux dans les bidonvilles mais n'a pas hésité non plus à utiliser des procédés peu démocratique pour conserver le pouvoir. Voici l'occasion de se faire une idée plus juste d'un homme dont l'influence sur l'ensemble du continent sud-américain est sans pareil depuis la fin de la Guerre froide.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")