Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 09:20

Tom Van Eersel, Panthères noires. Histoire du Black Panther Party, L'échappée, Paris, 2006.

 

9782915830071.jpg

Tom Van Eersel est un journaliste qui, dans cet ouvrage, offre au grand public une première synthèse sur l'histoire du mouvement américain des Blacks Panthers. L'ouvrage, composée de cinq parties chronologiques, retrace l'histoire de ce mouvement depuis la fondation du Black Panther Party (BPP) en 1966 jusqu'à nos jours.


Il présente d'abord, dans une première partie, le contexte dans lequel émerge ce mouvement, c'est à dire au milieu d'une Amérique où dominent à la fois un profond anticommunisme et l'émergence du mouvement des droits civiques. C'est d'ailleurs au sein de ce dernier qu'apparaissent des militants qui se nourrissent des écrits de Marcus Garvey, de Franz Fanon et de Malcolm X. Le livre décrit de manière claire la période de la désagrégation légale entre 1954 et 1964 et les pratiques pacifiques qui l'accompagnent. Mais les émeutes de Los Angeles en 1965, les assassinats de Luther King, de Malcolm X et des frères Kennedy posent rapidement la question de la nécessité de la violence au sein du mouvement noir.


Le BBP qui nait à Oakland en Californie en 1966 se veut avant tout l'héritier de Malcolm X et souhaite mettre la violence au cœur de l'action émancipatrice en réaction à la non-violence qui caractérise la pensée de Luther King. Rapidement le parti se déclare communiste et ordonne à ses membres de lire le petit livre rouge de Mao. Il prône alors le renversement du gouvernement américain dans le cadre d’une révolution internationaliste anticapitaliste. Le principe d’un droit à l’armement et à l’autodéfense qu'affirme le BPP et qu'il met en application à travers une discipline et un uniforme de type militaire attire rapidement l'attention sur lui aussi bien des médias que des autorités d'autant qu'il cherche à contrôler l’action de la police tout en établissant une rhétorique violente qui assimile les policiers à des porcs qu’il faut abattre.


Les deux parties suivantes du livre s'attachent à décrire la réaction des autorités face à l'influence grandissante du BPP. Le FBI se lance alors dans une guerre ouverte contre ses militants. Ce harcèlement continuel précipite rapidement la chute de l'organisation qui se scinde en deux en 1971. Une branche clandestine, la Black Liberation Army se lance alors dans la lutte armée à travers des braquages et des assassinats jusqu'à sa dissolution en 1981. Dans le même temps les sections du BPP s'éteignent progressivement. Seule reste active durant les années 1970 celle d'Oakland qui met pourtant un terme à son action en 1982.


Un dernier chapitre se penche sur la mémoire du BPP. Disons le d'emblée, l'auteur veut montrer que ce parti est bien plus complexe que l'image d'un mouvement raciste et paramilitaire qu'il renvoie à travers les médias. Il analyse donc de manière approfondie son programme et une forme d'activisme qui se veut également sociale et économique. Le BPP ouvre en effet des écoles, des cliniques gratuites et surtout il offre des petits-déjeuners gratuits aux enfants pauvres. Pour l'auteur le véritable succès du mouvement se trouve dans ce travail social, qui fait du BPP une organisation réformiste sociale plutôt qu’un parti révolutionnaire violent.


Bien construit, ce livre n'est pas celui d'un universitaire. La bibliographie est assez mince, majoritairement francophone, et les références et notes sont trop souvent absentes. Mais l'ouvrage de Van Eersel est bien écrit avec une mise en page agréable. Il est en outre accompagné d'une chronologie et d'une filmographie. Il constitue à notre avis une excellente introduction et synthèse sur l'histoire des Blacks Panthers, un mouvement politique américain si singulier et largement méconnu en France.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme aux Etats-Unis

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")