Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 09:03

John Koehler, Stasi: The Untold Story of the East-German Secret Police, Westview Press, 1999.

 

koehlerstasicov280pxh.jpg

 

Aux lendemains de la chute du Mur de Berlin à l'automne 1989 de nombreux dissidents est-allemands se sont battus avec succès pour avoir le droit d’accéder aux dossiers les concernant dans les archives de la police secrète de la RDA, la Stasi. L'ouverture de ces archives a permis la publication de nombreux articles et ouvrages sur cette police politique tant redoutée. Parmi la production pléthorique concernant la Stasi, le livre de John Koehler se veut ambitieux puisqu'il prétend donner une version inédite de l'histoire de cette institution. L'auteur montre que cette police fut une organisation tentaculaire qui s’intéressait à tous les secteurs de la société est-allemande. Elle fut selon lui l'un des plus puissant service de police et de renseignements du monde chargé de protéger le Parti et l'Etat.


Mais disons le d'emblée le livre déçoit car les faits qu'il relate sont déjà bien connus. Il en est ainsi sur les relations entre la Stasi et les réseaux terroristes internationaux mais également sur la surveillance des habitants de la RDA. Pourtant certaines informations collectés lors d'entretien avec d'anciens officiers de la Stasi sont précieuses.


Si les informations donnés dans le livre manquent d'originalité la grande faiblesse de l'ensemble vient surtout du ton éminemment idéologique de l'ensemble. Le livre est plein de généralités et de clichés dignes des pires moments de la guerre froide. Ainsi Koehler prévient le lecteur que la Stasi fut pire que la Gestapo et que ses crimes furent plus brutaux que ceux des nazis. Si la comparaison entre communisme et fascisme est légitime et fait l'objet de débats intellectuels vifs, mettre sur le même pied la Stasi, aussi intrusive et brutale fut-elle, et la SS hitlérienne qui perpétra un génocide est une erreur et surtout n'aide d'aucune manière à la compréhension de ce que fut la RDA. Les considérations de l'auteur pour qui l'ANC de Nelson Mandela fut une organisation terroriste contrôlée par les communistes discréditent largement l'ouvrage.


Si les agissements de la Stasi peuvent mériter une condamnation, l'absence d'examen du contexte social et politique dans lequel elle agit empêche également le lecteur d'appréhender la place qu'elle tient dans l'histoire de la RDA. Rien non plus sur les facteurs qui ont contribués à la chute de la Stasi et du régime qu'elle a fini par incarner.


 Voici un livre dont il est aisé de se passer. Sinon à manier avec précaution.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme allemand

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")