Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 08:44

Roger R. Reese, Red Commanders. A Social History of the Soviet Army Officer Corps, 1918-1991, University Press of Kansas, 2005.

 

reered.jpg

 

Le livre de Reese est une source inestimable d'informations et d'analyses sur l'histoire des officiers dans l'armée soviétique. L'auteur étudie de manière pertinente les structures du corps des officiers mais également les caractéristiques des individus qui le composent. Surtout Reese donne toute sa place à Trotski en tant que premier penseur du monde militaire au sein de la direction soviétique quand il analyse au début de son livre l'évolution des rapports entre civils et militaires dans l'URSS.


Pour l'auteur, et c'est la thèse qui est au cœur de son travail, ce qui caractérise la condition des officiers dans l'Union soviétique c'est le lien étroit qui les unit à l'appareil communiste. Cette particularité est d'ailleurs selon lui à la source de la violence et de l'étendue des purges qui s'abattent sur l'armée rouge en 1937-1938. Il est vrai que de nombreux responsables militaires étaient membres du Parti communiste et à ce titre avaient été proches de certains dirigeants tombés en disgrâce comme Zinoviev ou Trotski mais a contrario Reese n'apporte aucun élément qui laissent à penser que les militaires auraient eu dans les années 1930 des velléités bonapartistes.


Reese qui donne à la fois le nombre d'officiers purgés mais également celui des réintégrés montre bien que cet épisode de l'histoire soviétique a eu moins de conséquence que beaucoup le prétendent. Pour lui, c'est avant tout l'insuffisance du nombre des officiers et les manques dans leur formation qui expliquent les faiblesses de ce corps au début de la Grande Guerre patriotique. Là encore l'importance du lien entre institutions militaires et politiques est centrale puisque la fidélité idéologique l'emporte toujours sur la compétence professionnelle. Cette particularité soviétique coûte cher en 1941 et 1942.


Pour Reese, la relation trop étroite entre les officiers et le PCUS est aussi l'un des facteurs de l'effondrement de l'armée rouge en 1991 car elle a empêché la formation d'une armée basée sur le seule critère de la compétence. Si cette affirmation peu prêter à discussion il est indéniable que la glasnost a favorisé la désintégration de l'armée dans un système où le Parti communiste domine tous les aspects de la vie militaire. De plus l'armée était profondément divisée concernant le coup d’État d’août 1991.


Le livre de Reese est au final un grand livre qui donne un aperçu particulièrement pertinent de l'évolution du corps des officiers soviétiques tout au long de l'histoire de l'URSS. C'est une lecture indispensable pour une meilleure connaissance de l'histoire de l'armée rouge et plus généralement du systéme soviétique.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Union soviétique et Russie

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")