Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 09:10

Richard C. Hall, The Balkan Wars, 1912-1913. Prelude to the First World War, Routledge, 2000.

 

9780415229470.jpg

Alors que le monde de l'histoire contemporaine et surtout de l'édition s'impatiente devant l'arrivée du centenaire du déclenchement de Grande Guerre, curieusement aucun ouvrage, ni articles ne semblent vouloir se souvenir des guerres balkaniques qui débutèrent en octobre 1912 et se terminèrent à l'été 1913. Pourtant elles forment une sorte de prologue au conflit mondial dont elles anticipent par certains points le déroulement et qu'elles rendent possible puisque c'est la situation géopolitique nait de ces conflits qui est directement à l'origine de la tragédie d'aout 1914.


Richard Hall, professeur à l'Université du Minnesota, donne dans son livre un aperçu concis et lisible de ces deux guerres balkaniques. Il réussit surtout à les insérer dans une histoire de plus longue durée ce qui fait de son ouvrage une contribution importante à l'histoire des Balkans et plus généralement à l'histoire de l'Europe. Il décrit également de manière précise et claire le contexte international des guerres balkaniques où se laissent deviner les intrigues et machinations des grandes puissances.


Le bouleversement de la géopolitique européenne qui suit la défaite ottomane au début de 1913 signifie rien moins que le découpage de la carte de l'Europe du sud-est et, comme le montre Hall, bousculent les grandes puissances qui doivent rapidement s'adapter et réagir à un changement qui modifie l'équilibre général des forces en Europe.


L’intérêt des grandes puissances pour les conflits balkaniques s'explique également par le fait que, à l'exception de la Grèce, chacune possède une État client dans les Balkans. C'est particulièrement vrai pour l'Autriche-Hongrie et la Russie qui s'opposent sur les ambitions de la Serbie et du Monténégro et la création d'un État albanais. La Bulgarie, la grande perdante de ces guerres, se détournent alors de sa protectrice, la Russie. Début 1914 elle se rapproche des Ottomans avant d'entrer en guerre en 1915 auprès des Empires centraux. La Russie se trouvant alors isolée sur la scène balkanique ne peut plus compter dans cette région que sur une Serbie dont les ambitions irritent autant les Autrichiens que les Italiens. Ces confrontations créent un climat explosif qui s'enflamme avec l'assassinat de Sarajevo en juillet 1914.


L'ampleur des opérations militaires dans les Balkans ne peut manquer non plus de susciter l’intérêt des Puissances. Certaines batailles engagent en effet des masses d'hommes jamais vus en Europe depuis 1871. Cette guerre voit aussi s'imposer des nouveautés comme l'emploi des avions, utilisés pour bombarder les villes comme Andrinople. Elle permet surtout de se rendre compte de la redoutable efficacité de la puissance de feu des armes modernes. Cette puissance utilisée dans une optique défensive, à partir de positions fortifiées, permet ainsi aux Ottomans de remporter leur première victoire sur une armée européenne depuis deux cents ans en brisant les assauts de l'armée bulgare. Hélas les militaires européens ne tirent aucune leçon de ces combats qu'ils regardent avec un certain mépris.


Le livre de Hall est une brillante introduction à l'histoire des guerres balkaniques. Cette synthèse est suffisamment claire et attrayante pour intéresser non seulement les spécialistes des Balkans mais également tous ceux qui éprouvent un intérêt pour l'histoire de la Première guerre mondiale et plus généralement de cette péninsule balkanique qui fut encore la proie des combats durant les années 1990.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Divers

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")