Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 09:05

Georges Vidal, La grande Illusion ? Le Parti communiste français et la Défense nationale à l'époque du Front populaire, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2006.

w300 h600 5448891170143351

Le livre de Georges Vidal est une version remaniée et allégée de sa thèse de doctorat, soutenue en décembre 2002 à l’université Paul Valéry de Montpellier. Il s'agit pour lui, par le biais de l'étude de la position du Parti communiste français face à la politique de défense de la France et à l’institution militaire au cours des années 1930 d'analyser la transformation d'une force politique encore dans la dynamique révolutionnaire en un parti réformiste.


Pour appuyer sa démonstration, Georges Vidal s'appuie sur une riche documentation où se croisent des documents issus des archives soviétiques et des archives de la section de centralisation des renseignements de l’état-major de l’armée française.


Dans un premier chapitre, Georges Vidal rappelle la force du sentiment antimilitariste qui anime le PCF depuis sa naissance, un antimilitarisme particulier puisque l'Union soviétique est alors perçue comme la patrie des révolutionnaires et l'Armée rouge comme l'armée du prolétariat mondial. Cette orientation amène le PCF, sous l'influence du Komintern, à développer un travail son action antimilitariste appuyée sur un appareil spécial clandestine et une presse spécialement destinée aux soldats, dont La Caserne et Le Conscrit, dans le but de noyauter l'armée pour mieux la désagréger. Mais après février 1934, à l’initiative d'André Marty, représentant du PCF à Moscou, le PCF rompt avec l'antimilitarisme kominternien des années 1920. Dorénavant les communistes, tout en continuant leur travail au sein de l'armée, mettent en place une politique antifasciste visant le corps des officiers et développent un antifascisme de masse dont l'action doit préserver l'URSS contre une attaque occidentale. Peu à peu la politique de la direction communiste envers l'armée se modère et perd de son agressivité.


Dès les premiers mois de l'année 1936, le tournant en faveur de la défense nationale est complètement engagé. Avec le succès du Front populaire, la stratégie militaire du PCF se manifeste dans la revendication d'une républicanisation de l'Armée. Les communistes se montrent particulièrement actifs dans le soutien à la création d'associations d'officiers républicains, copiant étroitement le modèle de l'armée républicaine espagnole, alors en voie de constitution.


Mais les efforts du PCF n'obtiennent jamais l'assentiment de la hiérarchie militaire qui considère toujours avec suspicion l'influence communiste dans l'armée. Le « complot communiste » demeure toujours l'horizon de perception de l'armée et de son encadrement. Sur ce point, Georges Vidal montre, justement, que cette perception de la menace communiste par les militaires est un échec pour le PCF, qui ne parvient pas à s’intégrer dans le système politique français. Pourtant, avec la perspective croissante du déclenchement de la guerre consécutive à l'expansionnisme hitlérien, le PCF se rallie totalement au principe du renforcement de l'armée française et vote les crédits militaires. L'Union nationale est de mise ainsi qu'un militarisme républicain. Un ralliement que la signature du pacte germano-soviétique réduit à néant.


Accompagné d'une chronologie, d'une solide bibliographie et d'un index complet, le livre de Georges Vidal est une référence majeure pour comprendre les liens complexes que nouent en France le Parti communiste et l'institution militaire.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme français

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")