Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 09:31

Michel Kérautret, Histoire de la Prusse, Le Seuil, Paris, 2010.

2122195584.jpg

La Prusse, ce nom évoque généralement une société militarisée, un régime de caserne où l'uniformité est la règle. En France, le Prussien c'est dans l'imaginaire le « Prusco » de la guerre de 1870 et des récits de Maupassant, celui qui resurgit en 1914 sous la forme du ulhan et du casque à pointe. Et puis, même la RDA, avec sa grisaille et son conformisme, apparaissait comme le dernier avatar de cet esprit prussien que l'on oppose à une Allemagne rhénane joyeuse, espiègle et libérale.


C'est à ce pays que Michel Kérautret consacre une histoire qui débute avec la naissance du Saint Empire romain germanique et se termine avec la décision des Alliés en 1947 de mettre fin à l'existence d'une entité prussienne. Il commence par faire le récit parallèle des deux territoires qui donnent naissance à la Prusse. D'un coté le Brandebourg, une marche aux confins de l'empire qui, au début du XV° siècle, est confié à la famille des Hohenzollern, de l'autre la Prusse création de l'ordre des chevaliers teutoniques. Il montre ensuite qu'une série de hasards heureux et une politique avisée d'agrandissement territorial permettent peu à peu d'unifier cet ensemble. Le génie des Hohenzollern qui s'incarne dans quelques grandes figures comme le Grand Électeur Frédéric-Guillaume, le Roi-Sergent Frédéric-Guillaume 1er ou Frédéric II réussit à hisser le royaume de Prusse de sa position marginale pour en faire une puissance capable de rivaliser avec l'autre puissance germanique de l'époque, l'Autriche des Habsbourg.


Mais la Prusse n'est pas seulement une puissance militaire. Si Michel Kérautret, consacre une large place à cette dimension ainsi qu'à l'évolution politique du pays, il n'oublie pas de raconter l'histoire sociale originale de ce pays. En effet, contrairement à l'Europe occidentale, la paysannerie prussienne, composée à l'origine de nombreux colons libres, passe progressivement sous le régime du servage qui n'est aboli officiellement qu'au début du XX° siècle. Mais si cette évolution rapproche la Prusse d'un modèle social russe, c'est également dans ce pays que s'enracine la révolution industrielle allemande qui fait de ce pays une puissance économique majeure. Le Junker et l'industriel sont ainsi deux visages contradictoires mais également complémentaires de la Prusse.


Sur le plan politique et culturel cette dichotomie s'exprime aussi. Si l'Europe admire Frédéric II, le roi éclairé partisan des Lumières, la Prusse ne connaît un véritable régime parlementaire que sous la République de Weimar. La Prusse est également un foyer intellectuel brillant où naisse et bouillonne des idées libérales et socialistes.


En s'appuyant sur la longue durée, Michel Kérautret montre la complexité d'une histoire qui ne se résume pas à des stéréotypes répétés génération après génération. La Prusse fut à la fois une puissance militariste et réactionnaire mais aussi un pays de tolérance religieuse et de culture.


Le livre érudit de Michel Kérautret, servi avec une bibliographie conséquente, des cartes, un index et une chronologie, est indispensable pour connaître et comprendre l'Allemagne à travers ce pays disparu, la Prusse, qui fut l'épine dorsale de l'unité allemande.

 

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Divers

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")