Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 07:33

Shu Guang Zhang, Mao's Military Romanticism : China and the Korean War, 1950-1953, University Press of Kansas, 1995.

 

zhang.gif

 

Depuis quelques années l'historiographie de la « guerre oubliée » connaît un regain de vigueur qui est le résultat de l'ouverture des archives soviétiques et chinoises. Le livre de Shu Guang Zhang s'inscrit dans ce renouveau des études sur la guerre de Corée en analysant les différents aspects du comportement militaire de la Chine populaire tout au long du conflit. Après avoir exposé le contexte historique et intellectuel qui domine la stratégie militaire chinoise, l'auteur montre que la Chine a essentiellement une position défensive avant le début de la guerre, posture qui change radicalement quand le régime chinois décide de montrer sa force militaire en Corée.


Shu Guang Zhang décrit alors de manière minutieuse les actions militaires des volontaires chinois entre octobre 1950 et l'été 1952. Il analyse également le travail du Parti communiste chinois parmi ses volontaires ainsi que la stratégie de Pékin lors des négociations de cessez-le-feu. Dans un chapitre qui conclut le livre il montre l'impact de la guerre de Corée sur la politique chinoise.


Le lecteur apprend ainsi que les Chinois ont mis en garde Kim Il-sung contre un débarquement américain à Inchon mais que ce dernier n'a pas voulu prendre en compte l'avertissement. Zhang montre également que si pour les dirigeants chinois l'accusation portée contre les Américains d'utiliser des armes bactériologiques en Corée est avant tout un outil de propagande, ils prennent malgré tout diverses mesures pour parer à une telle éventualité. Surtout l'auteur apporte la preuve que les Chinois n'ont jamais pris vraiment au sérieux la menace américaine d'utiliser l'arme nucléaire. C'est avant tout la crainte d'une opération amphibie américaine sur le territoire chinois qui conduit Pékin à faire des concessions lors des pourparlers de Panmunjon.

 

Pour expliquer le comportement militaire des Chinois lors de la guerre de Corée, Zhang met à jour ce qu'il nomme le romantisme révolutionnaire de Mao. Ce romantisme est selon lui le fruit des conceptions marxistes de la guerre vue comme une lutte des classes, de l'influence de Clausewitz et de l'expérience acquise dans la lutte contre les Japonais et les nationalistes. Il se caractérise par l'idée que, face à un ennemi plus puissant, des facteurs subjectifs comme le moral élevé, la ténacité des troupes et le soutien de la population peuventt corroder la supériorité objective, technologique, de l'adversaire. Pour Zhang la confiance exagérée des dirigeants chinois dans leur capacité militaire explique avant tout l'intervention en Corée plutôt que le franchissement du 38° parallèle par les Américains. D'ailleurs les succès initiaux des volontaires chinois encouragent Mao à accepter que ses troupes franchissent également le 38e parallèle. Mais rapidement ce romantisme révolutionnaire, comparable à l'esprit des soldats de l'an II, montre ses limites. Il est ainsi incapable de venir à bout de la puissance américaine en Corée.


Le livre de Shu Guang Zhang est un instrument précieux à la fois pour le spécialiste que pour l'amateur d'histoire militaire. Sa force réside avant tout dans la relation précise et complète qu'il donne de l'implication militaire chinoise durant la guerre de Corée mais plus largement aussi sur l'art de la guerre maoïste.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Guerre de Corée

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")