Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 09:01

Dmitri Perchine, L’Épopée du baron Ungern-Sternberg en Mongolie. Mémoire d’un témoin sur le temps des troubles en Mongolie Extérieure (1919-1921), traduit du russe et présenté par Dany Savelli, Éditions La Lanterne Magique, Besançon, 2010.

 

9782916180106.jpg

Il arrive que les petites maisons d'édition soient à l'origine de la découverte de petites merveilles. C'est ici le cas avec les éditions de la Lanterne Magique, basées à Besançon, qui publie l'ouvrage de Dmitri Perchine  Mémoire d’un témoin sur le temps des troubles en Mongolie Extérieure initialement publié en Russie en 1999. Derrière ce titre se cache en fait un récit de l'épopée du baron Ungern-Sternberg. Ce dernier a déjà inspiré un assez grand nombre d'écrits, notamment un album magnifique dans la série des Corto Maltese d'Hugo Pratt. Un tel personnage est d'ailleurs entouré de toutes sortes de légendes où il est bien difficile de faire la part des choses entre la réalité et le mythe.


Issu de la noblesse balte, Ungern-Sternberg, après avoir combattu dans les armées du Tsar, rejoint le camp des Blancs dans la guerre civile russe. Adversaire résolu des bolcheviks, il lève une armée dans un territoire de légende aux confins de la Sibérie et d'une Mongolie où domine encore une théocratie bouddhiste. La première partie du texte est d'ailleurs consacrée à la présentation de la situation politique et sociale en Mongolie de 1911 à la veille de la prise de la ville d'Ourga (actuellement Oulan-Bator) par Ungern. La deuxième partie détaille l’aventure du baron, de la prise d’Ourga à son exécution en Russie.


Avec sa Division asiatique de cavalerie, Ungern chasse les Chinois de Mongolie et installe son pouvoir. Il semble qu'il veuille alors fonder un empire asiatique pour lutter à la fois contre le communisme et plus généralement l'Occident matérialiste. Il lance ses troupes contre l'Armée rouge en Sibérie mais il ne peut, malgré ses talents militaires, vaincre des Soviétiques qui ont déjà gagné la guerre civile et qui disposent de troupes modernes et supérieures en nombre. Trahi, Ungern est capturé, jugé et exécutée par les bolcheviks en septembre 1921.


Les grands traits de la vie d'Ungern son déjà bien connu, mais Perchine, en livrant un témoignage mesuré, tente aussi de démêler les faits de la légende. Il montre ainsi qu'Ungern n'est pas le baron fou et sanguinaire que certains présentent, ni même un homme de paille du Japon ou une sorte de héros pré-fasciste.


D'une lecture agréable, cet ouvrage qui permet de mieux comprendre à la fois la vie d'Ungern mais également le passage de la Mongolie sous la domination soviétique, est servi par un appareil scientifique détaillé et une postface de Dany Savelli qui fait le point des connaissances sur le baron Ungern et montre l'apport du témoignage de Perchine pour la compréhension du personnage. Le livre comprend également une riche iconographie.


Ce petit livre, de format poche, est donc à la fois une réussite par son contenu et sa forme. Sa lecture est indispensable pour ceux qui s’intéressent à la vie du Baron Ungern-Sternberg mais également à l'histoire de la guerre civile russe et plus largement à l'histoire de l'Asie centrale.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Guerre civile russe.

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")