Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 07:36

David S. Foglesong, America's Secret War Against Bolshevism : US Intervention in the Russian Civil War, 1917-1920, University of North Carolina, 1995.

 

41GQYJ6GCYL._SL500_AA300_.jpg

 

David Foglesong, professeur à la Rutgers University, s'est appuyé à la fois sur des archives américaines et soviétiques pour livrer une étude approfondie sur l'intervention américaine en Russie durant la guerre civile. Pour Foglesong l'historiographie traditionnelle américaine, pour qui l'intervention en Russie résulte d'une volonté de rétablir le front oriental et d'aider le peuple russe à établir un gouvernement démocratique, est à revisiter complètement.


Pour l'auteur, si l'intervention américaine en Russie repose à la fois sur des motifs anti-allemands et anti-bolcheviks, cette dernière composante prédomine rapidement. L’ambiguïté qui entoure alors la politique américaine reflète les contradictions d'un président Woodrow Wilson ambivalent qui à la fois proclame son attachement aux valeurs démocratiques et impulse des opérations militaires clandestines contre les Soviets. Pour Foglesong, qui livre ici un portrait à charge du président américain, la politique de Wilson a un précédent dans l'intervention au Mexique qui sert de terrain d'entraînement à différentes formes d'actions qui seront utilisées plus tard en Russie.


Foglesong montre bien que l'hostilité américaine contre le pouvoir bolchevik est immédiate. Les fonds américains à la Russie tsariste sont coupés et le blocus maritime de l'Allemagne est étendu à la Russie dès que l'annonce de la Révolution d'Octobre arrive à Washington. Cette hostilité est si forte qu'en janvier-avril 1918, au moment où les Français et les Britanniques examinent l'idée d'aider les bolcheviks à combattre les Allemands, Wilson s'y oppose catégoriquement.


L'intervention américaine se fait sous le prétexte d'actions anti-allemandes, un argument plus acceptable pour l'opinion publique. Elle se matérialise notamment par le versement de fonds aux mouvements blancs les plus réactionnaires tandis que les socialistes-révolutionnaires, les seuls véritables démocrates russes, ne reçoivent aucun soutien. Les Américains préfèrent les hommes forts comme l'ataman Semenov puis l'amiral Koltchak et se réjouissent quand ce dernier fait arrêter les socialistes-révolutionnaires. Avec l'armistice du 11 novembre 1918 l'intervention en Russie perd sa justification principale mais rapidement la peur du rouge remplace la peur du boche dans une grande partie de l'opinion américaine. Pourtant aux États-Unis, un sénateur de Californie dénonce l'hypocrisie de Wilson. Mais pour le président américain la crainte d'une propagation du communisme en Europe justifie amplement l'envoie en Russie d'armes et de nourritures pour soutenir des mouvements qui n'ont rien de démocratique.


Foglesong démontre ainsi que c'est une erreur de faire commencer la guerre froide en 1945 et non en 1917. La peur du rouge, la volonté de former un cordon sanitaire autour de la Russie, la répression contre les présumés communistes sur le sol américain, l'organisation d'opérations clandestines contre les Soviétiques, les subterfuges pour éviter de faire voter par le Congrès les crédits nécessaires à ces opérations sont des éléments de la politique américaine dès 1917. Le livre de Foglesong ne peut que provoquer la réflexion du lecteur à la fois sur la façon d'écrire l'histoire mais également sur l'origine et la force de l'anticommunisme américain.

 

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Guerre civile russe.

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")