Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:07

Richard Thurlow, Fascism in Britain, From Oswald Mosley's Blackshirts to the National Front, I.B . Tauris, Londres, 1998.

 

9781860643378.jpg

Richard Thurlow est un pionnier dans l'étude du mouvement fasciste britannique puisque son livre est d'abord paru en 1987. L'édition de 1998 a été notablement augmentée puisque l'auteur a ajouté l'ensemble des chapitres consacrés à l'après-1940. Le livre s'ouvre d'abord par la présentation de cette droite radicale qui émerge au début du XX° siècle et se démarque vite du conservatisme traditionnel. Cette droite se définit essentiellement par son obsession du déclin du pays et des idées antisémites marquées. La critique du système libéral britannique qu'elle produit survit à la Grande Guerre et la condamnation d'une démocratie jugée incapable d'endiguer le déclin de l'Empire est au cœur de la pensée politique que développe ensuite Oswald Mosley.


Mosley est la figure centrale du fascisme à l'anglaise. Député conservateur à 21 ans, il dénonce alors la politique du gouvernement britannique en Irlande et se fait transfuge pour rejoindre en 1924 les rangs du parti travailliste. Quand ce dernier arrive enfin au pouvoir en 1929, Mosley devient secrétaire d'État chargé de s'occuper du chômage. Cette charge conditionne le reste de sa carrière politique. En effet, pour enrayer la montée du chômage au moment où la Grande Dépression touche la Grande Bretagne, Mosley propose des mesures économiques hétérodoxes alliant protectionnisme et lancement de grands travaux dans un cadre dirigiste. La classe politique traditionnelle ignorant ces idées, Mosley quitte le gouvernement en 1931 pour fonder le New Party. Mais les échecs électoraux de ce nouveau parti conduisent rapidement à sa transformation en une organisation qui se revendique ouvertement du fascisme, la British Union of Fascists.


Thurlow montre alors l'originalité de ce parti qui développe un programme cohérent reposant sur le refus de la guerre, le respect de la loi et qui dans certains domaines, notamment la place des femmes, fait preuve d'une certaine modernité. Pour Thurlow, le BUF se démarque des mouvements fascistes continentaux puisqu'il ne considère pas l'emploi de la force comme un instrument politique et seule la nécessité de se défendre contre les attaques physiques de ses adversaires et surtout d'attirer l'attention du public explique l'usage de plus en plus fréquent de la violence par les troupes de Mosley. Le lecteur peut malgré tout regretter que Thurlow n'explique pas vraiment comment Mosley, qui n'est pas antisémite contrairement à d'autres personnalités du BUF, en vient à développe cette thématique de manière récurrente dans ses discours après 1934. Il faut noter que pour les années 1920-1930, Thurlow ne focalise pas toute son attention sur le BUF mais fait également la lumière sur des groupes plus modestes comme le Right Club ou l'Imperial Fascist League


Les chapitres qui traitent du sort des fascistes anglais durant la Seconde Guerre mondiale sont particulièrement éclairant. La plupart des responsables du BUF sont alors internés en application d'un décret qui suspend l'application de l'Habeas corpus bien, comme le reconnaissent les services de sécurité, qu'ils ne représentent aucun danger pour la sécurité nationale.


Mais l'histoire du fascisme britannique ne s'arrête pas avec Mosley et après 1945 se développe en Grande-Bretagne un fascisme conspirationniste et racialiste. Les derniers chapitres du livre traitent du développement dans les années 1970 du National Front puis du British National Party. Thurlow montre ici de manière convaincante l'existence de « traditions » idéologiques communes qui relient le BUF des années 1930 et les formations fascistes des années 1960 à 1980. Il conclut hélas son propos un peu trop hâtivement en affirmant que le durcissement de la politique migratoire par le gouvernement Thatcher et surtout les querelles entre les groupes néo-fascistes ont anéanti les dernières chances d'une résurgence de l'extrême-droite en Angleterre. Depuis la parution de ce livre en 1998 les succès locaux du BNP et l'apparition de l'English Defence League ont démenti cette prédiction optimiste.


Malgré ces imperfections le livre de Richard Thurlow est bien écrit et donne une vision d'ensemble de ce phénomène marginal et mal connu que fut le fascisme britannique. Il a su enfin dépasser la figure emblématique de Mosley et de ses Chemises noires pour embrasser l'ensemble de l'histoire de la mouvance fasciste en Angleterre au long du XX° siècle.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Fascisme-antifascisme

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")