Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 09:14

Andrew Nagorski, La bataille de Moscou, Perrin, coll. Tempus, Paris, 2011.

 

9782262035112 1 75

Alors que certaines batailles du conflit germano-soviétique, tels Stalingrad ou Berlin, possèdent déjà de solides bibliographies en français, la bataille de Moscou est quelque peu délaissée. Pourtant sept millions de soldats se battirent autour de Moscou au cours de l’automne et de l’hiver 1941. Le tiers d’entre eux fut tué, blessé, fait prisonnier, soit prés de deux millions de Soviétiques et plus de 600 000 Allemands. L’ampleur des effectifs engagés, les pertes subies par les deux camps et l'enjeu même de la bataille à savoir la capitale de l'Union soviétique témoigne que cette bataille est un moment majeur du conflit mondial.

 

Andrew Nagorski, journaliste américain pour Newsweek, présente une relation complète de cet épisode en alternant la petite Histoire avec la grande. Après avoir présenté les différentes phases de l'invasion de l'URSS par l'Allemagne à l'été 1941, il montre que l’offensive allemande avait pour but de réaliser un encerclement en tenaille de la région de Moscou. La première pince fut dirigée vers le nord contre le Front de Kalinine par les 3e et 4e groupes de Panzer La seconde fut orientée au sud de Moscou contre le Front de l’ouest en direction de Toula avec le 2e groupe de Panzer tandis que la 4e armée avançait directement sur Moscou depuis l’ouest. Initialement, Les Soviétiques opérèrent une défense stratégique de Moscou en construisant trois ceintures défensives et en déployant des réserves militaires venant juste d’être mobilisées tout en rapatriant des troupes de Sibérie et d’Extrême-Orient. Ainsi dès l’arrêt de l’offensive allemande, les Russes furent en mesure de lancer une vaste contre-offensive visant à rejeter la Wehrmacht sur ses positions à Orel, Viazma et Vitebsk manquant d’anéantir trois armées allemandes dans l’opération.

 

Andrew Nagorski ne se borne pas à présenter « de haut » cette bataille, il s'attache aussi à décrire la vie quotidienne des soldats des deux camps de la même manière qu'il expose les certitudes d'Hitler, les angoisses de Churchill et les hésitations de Staline.

 

Le plus intéressant ce sont ces faits méconnus qui témoignent tout autant des craintes que de la détermination des Soviétique comme l’évacuation, dès le 3 juillet 1941, de la momie de Lénine, la formation d’unités de partisans par le N.K.V.D. dans l’éventualité de la chute de Moscou, mais aussi les peurs de la population moscovite qui se traduisent par la fameuse panique de la mi-octobre 1941 où le pouvoir soviétique est remis en cause. Pourtant Staline reste dans Moscou, ce qui contribuera à fortifier la résistance à l’envahisseur.

 

L’ouvrage se termine sur l’échec désastreux de la contre-offensive d’hiver soviétique, nouvelle preuve, si besoin est, de l’incompétence stratégique de Staline. Pourtant pour la première fois la guerre-éclair nazie a échoué. L’Armée rouge a gagné un sursis, dont elle saura bientôt pleinement tirer parti. Et il ne fait pas doute, au moins pour Andrew Nagorski, que la victoire de Moscou est une des causes profondes de la défaite finale de l’Allemagne nazie.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Union soviétique et Russie

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")