Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 07:43

Jeanne Puchol, Laurent Galandon, Vivre à en mourir, Le Lombard, 2014.

L'Affiche rouge en BD

L'histoire du groupe Manouchian, ceux de l'Affiche rouge, est bien connue. Des ouvrages historiques, des romans, des livres jeunesses, des films et des documentaires retracent le destin tragique de ces résistants communistes. Mais jusque là, la bande dessinée ne s'était jamais, à notre connaissance, appropriée ce sujet. C'est chose faite désormais avec l'album Vivre à en mourir. Et disons le d'emblée, c'est une réussite.

 

C'est le parcours de Marcel Rayman qui forme le fil rouge de l'ouvrage. A travers le destin de ce jeune homme, ils montrent la nécessité pour ses étrangers de résister, une résistance qui débute timidement avec des tracts et des actes de vandalisme. Ce sont les rafles antisémites qui touchent sa famille qui font basculer Rayman vers la lutte armée. Ce choix n'est pas simple, des doutes se font jour sur la nécessité d'utiliser les méthodes du terrorisme. S'ajoutent à ces réflexions celles concernant l’exécution d'otages par les Allemands en représailles des attentats.

 

Les auteurs présentent donc les résistants comme des êtres humains ordinaires, avec leurs doutes, leurs angoisses, leurs peines, leurs espérances. Ici pas d'héroïsation, ni d'image d'Epinal. S'appuyant sur les travaux des historiens, le livre retrace assez fidèlement l'engagement de Rayman, ses actions. Il met également en scène la traque que livrent les policiers français contre le groupe Manouchian. Les imprudences, les trahisons, le professionnalisme de la police conduisent à l'arrestation de Rayman et de ses camarades. La fin de l'histoire est connue avec les exécutions du 21 février 1944 et l'apparition de l'Affiche rouge, une opération de propagande allemande qui fait paradoxalement entrer les condamnés dans la légende.

 

Sur le plan graphique l'ouvrage est superbe, utilisant la ligne claire et des couleurs douces . Cette douceur et la clarté des dessins forment d'ailleurs un saisissant contraste avec le drame qui se déroule sous les yeux du lecteur, peut-être pour signifier la fin de l'innocence des hommes et des femmes, la plupart jeune, qui s’engagèrent dans un combat inégal et furent fauchés pour la barbarie.

 

Voici donc un album à mettre entre toutes les mains.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Seconde Guerre mondiale Résistance

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")