Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 07:08

Patrick Pécherot, L'homme à la carabine, Gallimard, 2011.

Un perdant magnifique

L'histoire de la bande à Bonnot est entrée dans la légende populaire et il existe depuis longtemps de nombreux ouvrages qui content les exploits des bandits tragiques. Patrick Pécherot, romancier, n'apporte rien de nouveau sur le déroulement de cet épisode, pas de faits nouveaux, ni d'interprétations inédites. Mais son livre, outre ses qualités littéraires, à l’intérêt de braquer le projecteur sur un obscur de la bande, un protagoniste qui n'a ni le charisme de Bonnot, ni le panache de Garnier. Le personnage central de son roman est en effet André Soudy un adolescent tuberculeux poursuivi par les malheurs de l'existence.

 

A travers ce personnage l'auteur nous fait entrer dans cette France populaire du début du 20e siècle où le fait de naître dans un milieu pauvre est un handicap difficile à surmonter. Soudy, après une enfance dans une famille pauvre, quitte l'école à 11 ans pour devenir commis dans une épicerie. Là il est vite confronté à la mesquinerie de ses patrons, à des conditions de travail difficiles pour un salaire de misère. Il se révolte contre ces injustices et découvre l'anarchie au milieu d'une petite bande où militantisme, combine, végétarisme et amour libre s’entremêlent. Mais rapidement, de ce petit groupe, émerge ceux qui basculent dans l'illégalisme et qui autours de Jules Bonnot se lancent dans un parcours sanglant fait de meurtres et de hold-up. Soudy emprunte ce chemin alors que la maladie le ronge. Il devient l'homme à la carabine bien qu'il n'ai tué, durant sa courte vie, personne.

 

Pour raconter l'histoire de Soudy, le « perdant magnifique », l'auteur compose une sorte de collage à travers des chapitres courts où se succèdent récits, interrogatoires de police, lettres. Il retrace ainsi la vie du jeune Soudy, le milieu libertaire de l'époque, les exploits de la bande à Bonnot, la traque policière, la chute de la bande, le procès des survivants et l'exécution de 3 compagnons dont Soudy. Mais le lecteur croise aussi au fil des pages d'autres personnages comme Georges Brassens ou Arletty.

 

Roman court qui se lit d'une traite, le livre de Pécherot transporte littéralement le lecteur dans une autre France, celle des téléphones à manivelle, des autos de Dion-Bouton, des Brigades du Tigre. Il en restitue aussi les mots à travers le parler de ses personnages, la plupart issu du milieu populaire, où les formules rappellent les répliques d'Audiard. C'est surtout une magnifique plongée dans la misère sociale de l'époque, une misère que n'accepte pas Soudy qui rêve d'un monde meilleur où il aurait enfin sa chance et qu'il espère réaliser grâce à l'idée anarchiste. Mal lui en a prit, même si son souvenir reste dans la mémoire collective, contrairement à celle des centaines de milliers de jeunes de son age qui vont disparaître quelques années plus tard sur les champs de bataille, de la Marne à Verdun.

 

Obscur parmi les obscurs, le personnage de Soudy trouble car il n'a pas les épaules d'un bandit, même tragique. Sa fragilité d'adolescent perdu, livré à lui-même, malchanceux nous le rend proche. Ce sentiment est renforcé par les quelques photos de Soudy qui sont reproduites dans le livre où, sans la moustache à la mode avant 1914, il nous apparaît si contemporain.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Anarchisme Fiction

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")