Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 07:34

Artemy Kalinovsky, A Long Goodbye: The Soviet Withdrawal from Afghanistan, Harvard University Press, 2011.

L'adieu soviétique à l'Afghanistan

Le livre d'Artemy Kalinovsky s'interroge sur les raisons qui ont poussé les Soviétiques à quitter l'Afghanistan en 1989 après 10 ans de présence militaire. Retrait forcé sous la pression de contraintes intérieures et extérieures ou bien choix délibéré de Gorbatchev ? Pour l'auteur ce départ d'Afghanistan ne fut pas imposé par des raisons militaires ou économiques mais une décision consciente du Kremlin qui choisit alors d'abandonner la politique d'expansion initiée par Brejnev.

 

Les deux premiers chapitres de l'ouvrage retracent les étapes de l'intervention soviétique avant 1985. Cette dernière n'était qu'une partie d'un plan plus large afin de répandre le communisme dans le Tiers-Monde même si l'auteur insiste sur le fait que les Soviétiques ne visaient pas à contrôler le Golfe Persique. Il montre qu'à plusieurs reprises l'URSS à envisager de retirer ses troupes comme en 1982 quand le soutien américain aux moudjahidines empêche finalement une solution diplomatique.

 

Lors de sa première année à la tête de l'URSS, Gorbatchev laisse la guerre se poursuivre, agissant avec prudence pour se laisser toutes les portes ouvertes. Il fait néanmoins savoir au régime afghan que la présence soviétique ne sera pas éternelle et laisse se développer dans les médias une critique publique du conflit. De 1986 à 1988 la direction soviétique envisage de plus en plus un retrait à moyen terme. Pour cela les Soviétiques demande au régime afghan de gagner une plus grande légitimité tout en cherchant une solution négociée avec les États-Unis et le Pakistan. A ce moment le Kremlin est surtout préoccupé par les conséquences possibles d'un retrait sur l'attitude des États qui lui sont proches dans le Tiers-Monde.

 

En 1988-1989, bien que la décision de retrait des troupes fût prise, devant la constatation que le régime de Najibullah ne pourrait tenir, des divisions apparaissent dans la direction soviétique entre les tenants d'une ligne dure qui souhaitent une nouvelle intervention et les réformateurs qui veulent un retrait immédiat. Gorbatchev hésite mais résiste finalement aux faucons qui demandent encore une nouvelle intervention après février 1989. Néanmoins les Soviétiques continuent à fournir une aide militaire et civile jusqu'en 1991.

 

Le travail de Kalinovky est une excellente introduction pour mieux appréhender l'intervention soviétique en Afghanistan et sa place dans la désagrégation de l'URSS. Mais l'auteur lui-même reconnaît que son étude a une portée limitée puisqu'elle néglige le contexte international de ce conflit. Surtout les archives disponibles sur le sujet sont encore limitées et souvent partiales. Le lecteur peut ainsi regretter que Kalinovsky ne dise mot sur les réactions des démocraties populaires d' Europe de l'Est sur l'évolution de la situation en Afghanistan et le dangereux précédent que représente le retrait des troupes soviétiques.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Guerre froide Union soviétique et Russie

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")