Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 07:57

Les maréchaux soviétiques parlent, présentation par Laurent Henninger, Tempus, 2013.

"Coup de com" soviétique

Voici un livre dont l'histoire est singulière, un « curieux ouvrage » comme dit Laurent Henninger qui le préface pour à la fois le présenter mais aussi mettre en garde le lecteur. Pourtant le sujet de cet opus n'a rien d'original puisqu'il ne s'agit rien de moins que de la présentation de 17 des maréchaux soviétiques. L'auteur aurait, au cours de sa carrière au sein de l'Armée rouge, rencontré chacun d'entre eux et nous livre les souvenirs qu'il en garde dessinant le portrait d'hommes simples, loin de l'image hautaine et guindée qui s'attache d'ordinaire aux officiers supérieurs. Pas de révélations fracassantes ici sinon que l'auteur, Cyrille Kalinov, n'a jamais existé.

 

Pour Laurent Henninger, le véritable auteur de ce livre paru en 1950 est le transfuge Grigori Besedovski. Ce dernier, diplomate en poste à Paris a fait défection en 1929. Pour gagner sa vie il a commencé à utiliser ses connaissances sur l'URSS pour écrire des livres. Puis il s'est mis au service des Soviétiques pour écrire des faux à destination du public occidental dont il connaît bien les attentes.

 

Pour Laurent Henninger, le livre sur les maréchaux constitue une de ces opérations de communication destinée à donner de l'URSS l'image d'un pays ordinaire et de ses chefs militaires celles d'hommes sympathiques, compétents et proches des simples soldats. Le livre doit surtout permettre de contrebalancer les effets du développement d'une littérature anticommuniste en Occident en cette période de Guerre froide. Il faut casser l'image de l'hydre rouge portée à incandescence par la propagande nazie et reprise mezza voce par les Américains avec l'aide d'anciens officiers de la Wehrmacht. Pour cela l'auteur n'hésite pas à travestir la réalité. Dans son texte, Staline apparaît comme un personnage lointain et débonnaire qui s'implique peu dans les décisions militaires. Le rôle de Vorochilov, un proche de Staline et membre du Bureau politique, est largement embellie s'agissant de son rôle dans la défense de Léningrad.

 

Au final que retenir de ce texte apocryphe qui ressemble à une compilation d'anecdotes. Peu de choses sur la carrière des maréchaux présentés ou sur l'histoire militaire soviétique. Mais prenons le pour ce qu'il est: un livre plaisant et agréable, qui se lit bien. Une première tentative pour sortir la guerre germano-soviétique du double carcan de l'histoire officielle soviétique compassée et des récits anticommunistes sur les hordes de l'armée rouge déferlant sur l'Europe. Une tentative donc pour briser le german bias qui commençait à se développer et dont l'historiographie se sort à grand peine depuis l'effondrement de l'URSS.  

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Union soviétique et Russie

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")