Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 07:49

1911, Révolution film chinois de Jackie Chan et Zhang Li, 2012.

1911, entre caricature et propagande

Les films sur la Révolution ou la guerre civile chinoise sont des denrées assez rares sur les écrans occidentaux pour ne pas avoir envie de jeter un coup d’œil sur une superproduction sortie pour le centième anniversaire de la révolution de 1911. C'est en effet en octobre 1911 que des militaires se mutinent à Wuhan donnant le signal de la révolution de Xinhai qui entraîne la chute de la dynastie mandchoue et de la Chine impériale millénaire au profit de la République.

 

Mais quelle déception ! Une histoire brouillonne qui rend incompréhensible le déroulement des événements. Sans parler de l'addition de personnages, dûment présenter à l'écran par leur nom et fonction, mais qui ne font que passer, compliquant la tache du spectateur le plus attentif à essayer de suivre l’enchaînement des faits retracé. Les scènes se succèdent de manière brouillonne sans liens entre elles. D'ailleurs la présence de nombreux écrans explicatifs apparaît comme une bouée de secours indispensable pour ne pas être totalement perdu.

 

Celui qui pourrait croire que la présence de la star Jackie Chan dans ce film permettrait de lui donner un peu de tonus se trompe. Les scènes de bataille sont plutôt rares tandis que se multiplient les discussions politiques et stratégiques sans intérêt. D'ailleurs le personnage qu'incarne Jackie Chan, Huang Xin, un combattant qui se retrouve rapidement commandant de l'armée révolutionnaire et vit la révolution de l'intérieur est vite éclipsée par celui de Sun Yat-Sen qui passe pourtant le plus clair de son temps à l'étranger.

 

D'ailleurs les principaux personnages apparaissent comme des caricatures sans aucun relief à l'image d'un Sun Yat-Sen qui n'a aucune aspérité et incarne le bien. Au contraire l'impératrice douairière est une coquette hystérique tandis que le maréchal Yuan Shikai est un gros militaire qui ne cherche qu'à s'enrichir.

 

Les réalisateurs ont voulu donner une approche générale et didactique de la Révolution mais sans lui donner aucune émotion. Voici un bon film de propagande où les méchants n'ont rien pour eux tandis que les gentils sont des héros qui se sacrifient pour l'indépendance de la Chine. Comme toujours la connaissance historique est la grande perdante de ce genre de réalisation qui néglige de mettre en perspective les faits, de montrer la face sombre de la révolution ainsi que ses échecs.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme chinois

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")