Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 07:00

John Earl Haynes, Harvey Klehr, In Denial: Historians, Communism and Espionage, Encounter Books, 2006.

Espionnage soviétique et communisme américain dans la Guerre froide

Les auteurs sont des spécialistes du communisme américain et de l'espionnage soviétique qui constituent la trame de cet ouvrage. Mais la question centrale concerne la relation entre les intellectuels et la vérité, notamment quand cette dernière est balayée par la réalité. Parfois le livre est une œuvre à charge qui dénonce des méthodes et la manière dont l'idéologie est utilisée par des historiens et des professeurs pour l'histoire des communistes américains impliqués dans l'espionnage soviétique.

 

Le livre, qui s'appuie sur de nombreuses sources, témoignages, enquètes des autorités américaines, documents Venona et archives soviétiques, regorge d'informations sur l'histoire du Parti communiste américain, notamment sur son financement par le Komintern puis directement par le Parti communiste soviétique. Il montre que les communistes américains suivent fidèlement les différentes lignes politiques élaborées par Moscou. Ce lien politique se double de l'envoi de nombreux renseignements fournis par des militants et sympathisants américains vers l'URSS, dont certains concernent les programmes militaires. Le milieu communiste américain devient dans les années 1940 un vivier de recrutements et de contacts pour les services de renseignements soviétiques.

 

Les auteurs affirment que c'est la poursuite énergique de ces réseaux, ce qui conduit à l'affaire Rosenberg, et l'intransigeance de l'administration Truman, qui n'hésite pas à renvoyer les fonctionnaires communistes ou sympathisants qui mettent un terme aux liaisons entre le KGB et les communistes américains. A partir des années 1950, les Soviétiques ne comptent plus que sur l'argent et le chantage pour recruter des informateurs. Les activités d'espionnage de l'URSS aux États-Unis chutent donc tandis qu'elles continuent normalement au Canada et en Europe où la répression est moins intense. Les auteurs reconnaissent les excès du maccarthysme, mais c'est surtout pour regretter que ces outrances permettent d'excuser la trahison de citoyens américains.

 

Voici donc un ouvrage à mi-chemin entre le livre d'histoire et un réquisitoire contre les milieux libéraux et universitaires qui selon les auteurs excusent, minimisent ou pire, justifient, l'espionnage réalisé au nom de l'idéal par des Américains.  

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme aux Etats-Unis

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")