Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 07:51

Chris Bellamy, Absolute War : Soviet Russia in the Second World War, Vintage, 2008.

L'URSS dans la guerre mondiale

Voici un livre que tous les amateurs de l'histoire de la guerre entre l'Allemagne nazie et l'URSS ne peuvent qu'apprécier. L'auteur, profitant de l'ouverture quasi-complète des archives soviétiques au début des années 1990, avant que le gouvernement Poutine ne les referme à la fin de la décennie, a pu consulter de nombreux rapports militaires originaux, des rapports du NKVD destinés à Staline, des comptes rendus de discussions à la Stavka et de nombreux autres documents non censurés. Cela lui permet de remettre en cause de nombreux mythes, comme celui de la disparition de Staline à l'annonce de l'invasion allemande.

 

L'auteur prend soin également de chiffrer régulièrement les pertes qui affectent chaque camps et les met en parallèle avec ceux des Alliés à la même période. Il démontre ainsi, sans doute possible, que la Seconde Guerre mondiale en Europe a été remportée à l'Est, qui fut le front décisif du conflit. Il souligne qu'aussi impitoyables que furent Staline et ses hommes, ils réussirent à gagner la guerre et que ce fut essentiellement pour des raisons politiques que les Alliés occidentaux refusèrent de reconnaître le sacrifice des Soviétiques.

 

L'intérêt du livre repose également sur l'étude des interactions entre les responsables militaires et politiques soviétiques. L'auteur montre ainsi l'évolution de ce collectif qui souvent provoqua des erreurs tragiques par simple vanité. Il donne aussi un portrait plus nuancé de Staline. Si ce dernier fut à l'origine de pertes soviétiques importantes, il a également permis la victoire finale. La situation de l'URSS l'oblige, à contrecœur, à écouter son entourage et à prendre ses décisions sur la base d'informations vérifiées et non imaginaires. L'auteur utilise également l'agenda du dictateur pour savoir qui il a vu durant le conflit et quand furent prises les grandes décisions pour l'évolution du conflit.

 

Mais l'URSS, même en guerre, reste un État totalitaire qui doit tenir la population bien en main pour ne pas se déliter, notamment lors des défaites initiales. Ce fut le rôle du NKVD et de ses dizaines de milliers d'agents, bien organisés et motivés, d'assurer ce contrôle. Sans cela Staline n'aurait pu exploiter l'ensemble des ressources du pays pour repousser les Allemands

Voici un livre bien écrit qui remet en cause bien des légendes et donne une vision équilibrée de la formidable épreuve qui frappa le peuple soviétique entre 1941 et 1945.

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")