Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 07:32

Norman Stone, The Eastern Front, 1914-1917, Penguin Global, 2004.

1914-1917, le front de l'Est

La Première Guerre mondiale évoque généralement l'image brutale et violente de la guerre des tranchées avec ces enchevêtrements de barbelés, les nids de mitrailleuses, le no man's land grêlé et les montagnes d'obus destinés à l'artillerie. A ces images s'attachent les noms des batailles d'Ypres, de la Somme ou de Verdun. Mais il s'agit là uniquement d'une vision de la guerre qui concerne le front occidental. Longtemps délaissé par l'historiographie, le front oriental est mal connu. Norman Stone livre donc ici une première synthèse sur l'histoire de ce dernier. L'auteur ne traite pas dans son ouvrage de la guerre en Serbie, ni de l'histoire du corps expéditionnaire allié à Salonique et concentre son propose essentiellement sur la guerre vue du point de vue russe.

Pour l'auteur, la Russie était bien mieux équipée pour affronter le conflit que ne le pense la vulgate communément admise. Son incapacité à produire des munitions en grand nombre, le manque d'instruction des soldats ou le retard économique du pays ont certainement joué un rôle dans la défaite mais ce ne sont pour lui que de mauvais arguments forgés après coup par des officiers russes pour cacher la raison principale de l'échec. Celle-ci réside essentiellement dans la mauvaise organisation de l'armée russe et l'incapacité du commandement. Stone montre que le corps des officiers est profondément divisé entre les partisans du ministre de la guerre, le réformateur Soukhomlinov, et ses adversaires. Les deux camps s'opposent violemment et pour Stone le fait que le général Samsonov soit pro-Soukhomlinov tandis que et le général Rennenkampf est anti-Soukhomlinov, est à l'origine de la défaite de Tannenberg en 1914.

L'auteur n'oublie pas de montrer également la mauvaise gestion des ressources du pays et la faiblesse des infrastructures, notamment dans les chemins de fer. Les Russes n'arrivent pas à suivre le rythme de développement des technologies militaires, ils gaspillent des ressources. Surtout le moral de la troupe est mauvais tandis que le commandement est incapable de planifier des actions militaires comme la coordination entre les troupes au sol et l'artillerie. Avant la guerre les Russes ont dépensé pour l'armée assez d'argents pour provoquer la crainte des Allemands mais ces sommes ne furent pas dépensés à bon escient car les autorités privilégièrent l'artillerie de forteresse et la cavalerie.

Le cœur du livre est formé par le récit des opérations militaires qui se déroulèrent sur un front étendu à la géographie complexe entre lacs, plaines, forets et montagnes, même si les principaux combats eurent lieu autour de Varsovie, dans la région de de Riga, celle des Carpates ainsi qu'en Roumanie. En général les combats ne sont jamais décisifs et si les Russes peuvent compter sur leurs réserves humaines, les Allemands sont soutenus par un excellent réseau ferroviaire. L'auteur livre aussi des pages sur l'économie de guerre russe pour montrer qu'en 1916, le pays est la proie d'une inflation galopante, de la mauvaise gestion, de l'exode des ruraux vers les villes et soumis à la pression des dettes de guerre. Cette situation désastreuse conduit à la Révolution de 1917 que l'auteur retrace jusqu'à la prise du pouvoir par les bolcheviks à la fin de l'année.

Le livre de Stone offre donc une vue complète et érudite sur un front largement oublié et qui fut pourtant décisif dans l'histoire de la grande Guerre. Un complément indispensable pour échapper à une vision exclusivement focalisée sur le front occidental du premier conflit mondial.

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")