Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 07:18

Josie McLellan, Anti-Fascism and Memory in East Germany: Remenbering the International Brigades 1945-1989, Clarendon Press, 2004.

Antifascisme et culture politique en RDA

Voici un livre qui montre comment l'antifascisme militant des années 1930 est devenu un élément central de la culture politique est-allemande à partir de 1945. L'engagement de 4 000 germanophones au coté de la République espagnole en 1936 s'est alors présenté comme une alternative attrayante face au passé nazi du pays. Les volontaires allemands en Espagne sont en majorité des ouvriers qui ont fuis le nazisme et veulent combattre le fascisme. Après 1939 ils connaissent des destins variés: un tiers est emprisonné en Allemagne, un sixième participe à la Résistance en France et un sixième se retrouve en URSS. Ceux qui rentrent en Allemagne de l'Est se retrouvent nombreux au sein de l'appareil d’État mais pendant les purges des années 1950, soupçonnés d'avoir subi des influences étrangères, ils sont sur la sellette et soumis à de nombreux interrogatoires. A partir du milieu des années 1950, le SED se réapproprie le souvenir de la participation allemande aux Brigades internationales pour en faire le mythe de fondation des forces armées de la RDA.

 

Cette participation allemande aux Brigades internationales devient alors l'objet de commémorations et de nombreuses manifestations culturelles. Des cérémonies de remises de médailles aux vétérans, la publications de livres, les chants lors des rassemblements, des chasses au trésor pour les enfants participent de ce culte. Les anciens volontaires y participent. La majorité sont fidèles au SED et sont prêt à adapter leurs souvenirs publics à la ligne officielle. Mais de nombreux vétérans conservent des souvenirs qui ne correspondent pas avec la version officielle. Des récits divergents sont également rendus publics grace aux erreurs de la censure ou aux subterfuges des éditeurs. Cette histoire, souvent moins héroïque, a rencontré un certain succès auprès de la génération née sous le régime communiste qui la reprend pour la retourner contre la direction du SED. Ce dernier, en raison du contrôle et de la discipline qu'il impose au pays, ne peut plus alors utiliser l'idéalisme antifasciste sur ces générations pour maintenir son autorité.

 

L'auteur s'appuie sur de nombreuses sources pour mener son étude: documents d'archives bien sur mais également des mémoires, des œuvres de fiction, des monuments et des entretiens. Elle apporte une contribution d'importance sur la culture politique en RDA mais également sur la place de l'antifascisme armée dans cette mémoire de la guerre qui hante les sociétés européennes depuis 1918.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits - dans Communisme allemand

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")