Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 07:15

Michael Dobbs, Saboteurs: The Nazi Raid on America, Alfred A. Knopf, 2004.

1942: America under Attack

En juin 1942, des sous-marins allemands débarquent deux groupes de saboteurs sur la cote américaine, l'un prés de Long Island et l'autre en Floride. C'est le début de l'opération Pastorius dont le but est la destruction de sites industriels et de communication à travers les États-Unis. Au bout de deux semaine la mission échoue. Bien qu'équipés en explosifs, détonateurs et munis de beaucoup d'argent, les saboteurs sont capturés par les autorités américaines et six des huit commandos sont exécutés à la suite d'un procès expéditif devant un tribunal militaire.

 

L'auteur raconte en détail cette équipée qui peut sembler anecdotique. L'opération Pastorius a été conçu par le lieutenant Walter Kapp, membre de l'Abwehr et ancien résident aux États-Unis. C'est lui qui choisit les saboteurs qui ont tous vécu en Amérique avant la guerre. Mais ces choix sont loin d'être pertinents car à peine débarqué deux membres de l'équipe désertent. Le débarquement près de Long Island est un épisode tragi-comique, voire burlesque. Le sous-marin qui a conduit le groupe se trouve coincé sur un banc de sable et passe une matinée, ses moteurs diesel tournant à fond, dans un effort couronné de succès pour se libérer. Et tout cela se passe à proximité de la station radar de la Navy d'Amagansett, une base secrète chargée de surveiller les mouvements des U-boots dans l'Atlantique.

 

La faiblesse de la sécurité intérieure américaine ne s’arrête pas là. Lorsqu'un garde-cote, qui a croisé l'un des groupes de saboteurs, alerte les autorités personne dans la marine, l'armée ou le FBI ne veut le croire. Quand l'un des saboteurs, Georges Dasch, téléphone au FBI pour se dénoncer, son appel n'a pas d'effet et il doit recommencer à deux ou trois reprises pour être écouté. Le lecteur ne peut que conclure que seule la chance a permis finalement à la police américaine de mettre la main sur les saboteurs nazis. Le procès des saboteurs apparaît ensuite comme une parodie de justice puisque même Roosevelt demande la peine de mort dès l'arrestation comme pour exorciser les failles de la sécurité américaine.

 

L'auteur ne manque pas de faire le parallèle entre l'opération Pastorius, avec ses agents allemands qui ont vécu longtemps au sein de la société américaine avant de vouloir l'attaquer, et les auteurs des attentats du 11 septembre 2001. Dans les deux cas la sécurité du territoire américain a été gravement mise en défaut. En 2001, comme en 1942, l'administration américaine s'appuie aussi sur les tribunaux militaires pour transformer la justice une arme contre les activités terroristes. D'ailleurs la décision de 2001 repose juridiquement sur un arrêt de la Cour suprême pris dans le cadre de l'affaire de 1942.

 

Si le livre se lit comme un roman d'aventures et d'espionnage il pose néanmoins une question de fond. Celle de savoir comment faire la guerre tout en respectant le droit et la justice.

Partager cet article

Repost 0
communismeetconflits

Présentation

  • : Communisme, violence, conflits
  • Communisme, violence, conflits
  • : Blog destiné à publier des articles et travaux historiques concernant les relations entre communisme et violence au XX°siècle. Ce blog est ouvert à ceux qui voudront publier articles, notes, annonces de publications, de colloques ou autres concernant ce champs d'étude historique.
  • Contact

L'autre coté de la colline

bannerfans 6509167

Rigueur historienne et clarté du propos. A ne pas manquer !

Recherche

Publications de David FRANCOIS

GuideICSerge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l'Internationale communiste, 1919-1943, Archives nationales-MSH Dijon, Paris-Dijon, 2009. 

9782749110356Serge Wolikow (sld), Pierre Sémard, Le Cherche-Midi, Paris, 2007, (Rédaction du chapitre "La mise à l'écart (1929-1932)")